Le grand réveil des peuples a commencé !

 

Ce 08 novembre 2016, Donald Trump a été élu 45e président des États-Unis d'Amérique, emportant la victoire grâce à une large majorité du collège électoral : il a, en effet, remporté 306 des grands électeurs ; tandis qu'Hillary Clinton n'en a conquis que 232, malgré une très petite avance au niveau du vote populaire.

 

Un candidat haut en couleurs

 

Donald Trump est certes un candidat haut en couleurs. Afin de favoriser l'élection d'Hillary Clinton, les médias dominants, stipendiés par l'oligarchie au pouvoir, n'ont eu de cesse de souligner les aspects les plus déplaisants de Donald Trump qui fut taxé, entre autres, de racisme, de misogynie ou encore de vulgarité. Nous n'allons pas hurler avec les loups : ceux qui veulent lire du mal de Donald Trump n'auront aucun mal à trouver de nombreuses autres sources pour cela. Au contraire, nous nous contenterons de souligner quelques uns des aspects positifs du nouveau président des États-Unis d'Amérique :

 

Donald Trump a financé sa campagne présidentielle grâce à sa fortune personnelle : il n'est en rien tenu par les banques, il n'a de comptes à rendre qu'au peuple états-unien et aucunement à l'oligarchie financière.

Donald Trump a déclaré que l'OTAN est une machine obsolète. Une telle déclaration est en parfait accord avec le MIB qui ne cesse de dire que, non seulement la Belgique devrait quitter l'OTAN sans délai, mais en plus que l'OTAN devrait être dissoute.

Donald Trump a affirmé vouloir nouer un dialogue avec Vladimir Poutine et la Russie. C'est un excellent signe annonciateur d'une saine détente, signe qui nous change des habituels discours bellicistes que la sempiternelle propagande de l'oligarchie ne cesse de nous imposer.

Donald Trump a dénoncé le fait que Barack Obama et Hillary Clinton ont financé l'État islamique.

Donald Trump a annoncé vouloir mettre un terme à la déréglementation généralisée des mouvements de capitaux, ceux-ci étant la cause fondamentale des délocalisations.

Donald Trump a prévu de mettre en œuvre un grand programme de travaux publics d'un budget de 1000 milliards de dollars états-uniens. Ces grands chantiers seront plus que bienvenus tant les infrastructures publiques états-uniennes ont souffert, elles aussi, du pillage généralisé auquel se livre l'oligarchie financière. De tels travaux publics seront le socle d'une politique économique de relance propice à la création de très nombreux emplois et, grâce au mécanisme du multiplicateur keynésien, à l'augmentation des recettes du pays. L'importante question du multiplicateur keynésien sera l'objet d'un tout prochain article.

Donald Trump a exprimé sa volonté de mettre fin aux négociations portant sur le TAFTA. En effet, il sait parfaitement qu'un sain protectionnisme, incluant des tarifs douaniers protégeant l'emploi local, est nécessaire afin de lutter contre le chômage. Le TAFTA présente, bien entendu, de très nombreuses autres menaces sur les peuples qui y seraient soumis.

• Rappelons-nous, également, que Donald Trump a milité en faveur du Brexit.

 

Et pour en finir avec toutes les attaques dont Donald Trump a été l'objet de la part des médias dominants, j'invite le lecteur à prendre conscience que celles-ci ne sont que de la roupie de sansonnet en comparaison des ignobles et criminelles turpitudes d'Hillary Clinton qui, en plus d'être liée de façon mafieuse à de scandaleuses histoires de corruption massive, a sur les mains le sang de centaines de milliers d'êtres humains ! Elle a, en effet, joué, entre autres, un rôle décisif dans la déstabilisation de la Yougoslavie, de la Libye, de la Syrie et de l'Ukraine.

 

Une édifiante analyse

 

Je vous invite à écouter cette excellente analyse de François Asselineau à propos de l'élection  de Donald Trump :

 

François Asselineau

 

Un séisme historique

 

L'élection de Donald Trump constitue un séisme historique : le peuple états-unien a voté à l'encontre de ce que l'oligarchie ne cessait de lui dicter depuis de nombreux mois par le biais des médias de masse qu'elle contrôle intégralement !

 

L'élection de Donald Trump inaugure certes une période d'incertitude mais l'incertitude est une des conditions de la liberté. Une seule chose est sûre : un vent de liberté a commencé a souffler ! On peut ne pas tout aimer en la personne de Donald Trump mais son élection témoigne du réveil des peuples contre l'oligarchie et la dictature planétaire qu'elle veut imposer !

 

Conclusion

 

Puissent les peuples d'Europe qui sont encore sous le joug de l'Union européenne s'inspirer de l'exemple du peuple états-unien qui a décidé de ne plus se laisser dicter par les médias dominants ce qu'il doit penser et qui a préféré, pour la première fois, ne pas élire le candidat qui avait été choisi, et désigné, par l'oligarchie.

 

Quant à la Belgique, elle ne recouvrera sa souveraineté, sa liberté même, qu'après être sortie de l'Union européenne, de la zone euro et de l'OTAN. Seul le MIB propose cette triple sortie, n'hésitez plus : adhérez !

 

 

Mike Werbrouck

Président fondateur du MIB

 

La reproduction, intégrale ou partielle, de cet article est autorisée dès lors que "Mike Werbrouck tous droits réservés" est mentionné, accompagné d'un lien vers la présente page.