La dictature sanitaire n'en est qu'à ses prodromes

Affiche Civitas : Passeport vaccinal = vaccin obligatoire

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

 

La dictature totalitaire qui sévit à l'heure actuelle sous prétexte sanitaire n'en est qu'à ses prodromes : elle est prévue pour durer indéfiniment et, par conséquent, ne pourra que se durcir.

 

Un raisonnement conceptuel

 

Un raisonnement conceptuel nous permet déjà de comprendre que les mesures liberticides illégales et anticonstitutionnelles imposées à la population belge sous un prétexte sanitaire mensonger et ne répondant en rien à une urgence sanitaire sont  prévues pour durer indéfiniment, étant donné qu'aucun motif valable n'ayant justifié leur mise en place, il n'existe, et n'existera, aucun motif d'y mettre fin, jamais.

 

Emmanuel Macron l'a affirmé il y a deux mois déjà

 

Ce 26 janvier 2021, le banquier d'affaires et agent mondialiste déguisé en président de la République française, Emmanuel Macron prenait la parole dans le cadre de l'agenda de Davos organisé par le World Economic Forum.

 

Dès le début de son intervention, Emmanuel Macron a été très clair et a affirmé que la situation actuelle allait durer encore des mois, voire des années.

 

Écoutez-le déclarer cela entre 1'54'' et 2'04'' :

 

Emmanuel Macron, le 26 janvier 2021

Intervention dans le cadre de l’agenda de Davos organisé par le World Economic Forum

Vidéo publiée par l'Élysée le 26 janvier 2021 sur sa chaîne YouTube

 

 

« ce qu'on vit tous ensemble depuis un peu plus d’un an, et qui va encore durer, on le sait, pendant des mois, certains nous disent, des années, avec en tout cas une présence plus ou moins forte de ce virus. »

 

Le texte complet de cette intervention d'Emmanuel Macron peut être trouvé ici, sur le site internet officiel de l'Élysée.

 

Un document explicite

apture d'écran réalisée, ce 16 mars 2021, sur le site internet emplois.be.indeed.com, de la page

https://emplois.be.indeed.com/Emplois-Coordinateur-M%C3%A9dical?vjk=3df02ee29cc7dfcd

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

 

Nous vous fournissons cette capture d'écran non seulement à titre illustratif, mais surtout afin de pouvoir disposer du document à l'avenir étant donné que nombre d'offres d'emploi en ligne sont supprimées une fois pourvus les postes qu'elles concernent.

 

Cette offre d'emploi est parue il y a sept jours, le 09 mars 2021. Elle concerne un contrat de travail pour un poste de coordinateur administratif des centres de « vaccination »¹ de Malmedy, de Herve et de Pepinster, en province de Liège, en Belgique. Ce contrat est d'une durée déterminée de 6 mois. Cela signifie que le gouvernement prévoit que sa campagne de « vaccination »¹ durera au moins 6 mois, c'est-à-dire au moins jusque fin septembre 2021 !

 

 

¹« Vaccination » entre guillemets car les substances à injecter vendues à prix d'or² par Pfizer/BioNTech et par Moderna Therapeutics ne sont aucunement des vaccins : ce sont des thérapies géniques. Présenter et vendre ces produits sous l'appellation de « vaccins » constitue une fraude car les thérapies géniques sont soumises à des restrictions d'usage bien plus drastiques que les vaccins.

²À prix d'or car, même si le produit est présenté de façon captieuse comme étant gratuit, il est en réalité bien évidemment payant et à charge du contribuable. En d'autres termes, ce qui est vendu apparemment gratuitement se paiera sans tarder sous forme d'impôts et de dette supplémentaires.

 

Un rappel essentiel : il n'y a aucune surmortalité en 2021

Nombre de décès (toutes causes) en Belgique par groupe d'âge, entre le 01er janvier et le 16 mars (2017-2021)

Source : https://statbel.fgov.be/fr/visuals/mortalite

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

 

Les statistiques officielles belges l'affirment elles-mêmes : entre le 01er janvier et le 16 mars, date d'aujourd'hui, cette année 2021 est, parmi les cinq dernières années, celle qui - et de très loin ! - connaît la plus faible mortalité, et ce dans toutes les tranches d'âge, sans exception !

 

Une éventuelle saturation actuelle des hôpitaux en Belgique ne saurait donc en aucun cas être causée par la situation sanitaire actuelle qui n'a rien de particulier.

 

Toutes les mesures liberticides, qui sont, rappelons-le, illégales et anticonstitutionnelles, que le gouvernement s'efforce d'imposer à la population belge sont strictement politiques - et pour être précis totalitaires³ - et n'ont à voir avec quelque situation sanitaire que ce soit.

 

 

³Le totalitarisme est, rappelons-le, un régime politique dans lequel la dictature s'exerce non seulement dans la sphère politique, mais également dans toutes les autres, y compris les sphères privée et intime, quadrillant toute la société et tout le territoire, en imposant à toutes les personnes l'adhésion à une idéologie obligatoire, en dehors de laquelle elles sont considérées comme des ennemis de la communauté.

Tout totalitarisme est, par nécessité, une tyrannie : une tyrannie est un gouvernement autoritaire qui ne respecte pas les libertés individuelles et sur lequel le peuple n'a aucun contrôle.

Le citoyen a le devoir, pour ne pas en être complice, de lutter contre la tyrannie.

 

DÉSOBÉISSANCE CIVILE DE MASSE !

 

Comme nous l'écrivions dans un précédent article, il y a un peu plus de quatre mois déjà, la population ne pourra compter que sur elle-même pour se libérer et, pour cela, elle ne dispose que d'une seule solution : la DÉSOBÉISSANCE CIVILE DE MASSE !

 

Les mesures liberticides illégales et anticonstitutionnelles imposées à la population belge sous un prétexte sanitaire mensonger et ne répondant en rien à une urgence sanitaire ne subsistent que grâce à l'obéissance et à la soumission de la population.

 

Par conséquent, seul le peuple pourra s'en libérer.

 

La méthode pour y parvenir consiste à pratiquer la DÉSOBÉISSANCE CIVILE DE MASSE !

 

Celle-ci se définit par :

 

1° Ne pas porter le masque.

2° Se déplacer quand vous voulez.

3° Se déplacer où vous voulez.

4° Voir qui vous voulez, comme vous le voulez.

5° Travailler comme vous le voulez.

6° Refuser tout acte et tout test médical que les autorités tenteraient de vous imposer.

 

 

 

 

 

 

 

 

En deux mots : VIVRE NORMALEMENT.

Si une masse suffisante de la population, d'au moins 1 %, pratique simultanément la DÉSOBÉISSANCE CIVILE DE MASSE !, les gouvernants n'auront tout simplement pas la puissance administrative pour y faire face : le nombre de policiers et de juges sera absolument insuffisant pour gérer cette nouvelle situation qui leur échappera.

 

En attendant qu'une masse critique décisive soit atteinte, chacun de nous peut déjà décider de se libérer et de montrer le bon exemple en pratiquant dès maintenant la désobéissance civile à titre individuel : certains la pratiquent depuis le premier jour.

 

Cette méthode de libération est totalement pacifique, non violente et exemplaire.

 

Conclusion

 

Il n'y a, dans aucune tranche d'âge, pas la moindre surmortalité en Belgique en 2021.

 

Une éventuelle saturation actuelle des hôpitaux en Belgique, saturation qui reste de surcroît à démontrer, ne saurait en aucun cas être causée par la situation sanitaire actuelle qui n'a rien de particulier.

 

La dictature totalitaire qui est en place sous prétexte sanitaire n'en est qu'à ses prodromes : elle est prévue pour durer indéfiniment et, par conséquent, ne pourra que se durcir.

 

La population ne pourra compter que sur elle-même pour s'en libérer et, pour cela, elle ne dispose que d'une seule solution : la DÉSOBÉISSANCE CIVILE DE MASSE !

 

Vous souhaitez participer à la mise en œuvre de cette solution ? Devenez, dès aujourd'hui, l'acteur de votre libération, montrez le bon exemple :

 

DÉSOBÉISSANCE CIVILE DE MASSE !

 

 

#BasLesMasques

#StopDictatureSanitaire

 

 

Mike Werbrouck

Président fondateur du MIB

 

Cet article vous a plu ? Avez-vous une question ou un commentaire à m'adresser ? Écrivez-moi.

 

La reproduction, intégrale ou partielle, de cet article est autorisée dès lors que « Mike Werbrouck tous droits réservés » est mentionné, accompagné d'un lien vers la présente page.

Télécharger
Logo Stop Dictature Sanitaire
Stop Dictature Sanitaire.jpg
Format d'image Portable Network 49.5 KB

 

Le logo Stop Dictature Sanitaire a été créé par Mike Werbrouck.