Qu'est-ce que la souveraineté ?

Les quatre attributs de la souveraineté

 

Cela fait près de cinq siècles que Jean Bodin (1530-1596), philosophe, jurisconsulte, théoricien politique et économiste français, a défini très précisément, dans son ouvrage Six livres de la République (Paris, 1576), ce qu'est la souveraineté.

 

Les quatre attributs de la souveraineté sont :

 

• battre monnaie ;

• faire les lois ;

• rendre la justice ;

• décider de la paix et de la guerre.

 

La souveraineté est un tout indivisible.

Elle est consubstantielle de l'État.

 

Par conséquent, la Belgique n'est plus un État !

 

Les dirigeants européens au plus haut niveau le déclarent eux-mêmes !

 

Ainsi le faisait, à l'Assemblée nationale française, le 15 octobre 2012, la Luxembourgeoise Viviane Reding, alors vice-président de la Commission européenne et commissaire à la justice, aux droits fondamentaux et à la citoyenneté :

Viviane Reding

Vous avez bien entendu (entre 01'22'' et 01'35''), Viviane Reding a déclaré officiellement, le 15 octobre 2012 :

 

« Il faut, lentement mais sûrement, comprendre qu'il n'y a plus de politique intérieure nationale. Il n'y a plus que des politiques européennes qui sont partagées dans une souveraineté commune. »

 

 

De même, Viviane Reding a déclaré (entre 02'19'' et 02'57'') :

 

"I do not know if it is 80% or if it is 75%. The truth is that most laws which are applied and executed, implemented at national level are based on European laws, which uh..., directives which then have to be translated into national laws. So the most, the biggest part of the legislation which is applied in a given member state in one of the 28 is decided by the European Parliament in codecision with Council of European Ministers."

 

Ce qui signifie en français :

 

« Je ne sais pas s'il s'agit de 80 % ou de 75 %. La vérité est que la plupart des lois qui sont appliquées et exécutées, mises en application au niveau national sont basées sur des lois européennes, qui euh..., des directives qui doivent alors être transposées en droit national. Et donc la plupart, la plus grande partie de la législation qui est appliquée dans un État donné parmi les 28 est décidée par le Parlement européen, en codécision avec le Conseil des Ministres de l'Union européenne. »

 

 

Les termes « directives » et « transposition » seront définis dans notre prochain article.

 

Conclusion

 

La Belgique n'est plus un État !

 

La seule façon pour la Belgique de recouvrer sa souveraineté est de sortir de l'Union européenne par la mise en œuvre de l'article 50 du traité sur l'Union européenne qui prévoit qu'un pays peut déclarer unilatéralement sa sortie de l'Union européenne.

 

 

Mike Werbrouck

Président fondateur du MIB

 

La reproduction, intégrale ou partielle, de cet article est autorisée dès lors que « Mike Werbrouck tous droits réservés » est mentionné, accompagné d'un lien vers la présente page.